Transmaurienne-Vanoise

Rémi Laffont : l'interview

Salut Rémi, peux-tu te présenter et nous décrire un peu ton parcours depuis tes débuts…
Rémi Laffont, j’aurai 25 ans le 24 août et je suis coureur professionnel pour l’équipe ROSE Vaujany fueled by ultraSPORTS. Sur un VTT depuis l’âge de 10 ans, je reste attaché à mon club d’enfance, chez moi dans les Pyrénées. Passionné de montagne, entre randonnée et escalade, je me suis dirigé vers le VTT et aujourd’hui je m’épanouis en faisant le tour du monde sur un vélo, enchaînant les défis.
Concernant mon palmarès, je retiens ma première place sur les championnats de France marathon à Laissac lorsque j’étais U-23. Cette année je suis Vice champion de France élite. En 2014 je termine 4e du classement général de la coupe du monde marathon en élite et je terminais 1er en U-23 l’année précédente.
Avec Steffen Thum, mon coéquipier, on enchaîne les courses par étapes en duo. En 2015 on termine 4edu classement général de la Brasil Ride, avec 2 podiums sur étapes. On termine second du général sur le tour du Portugal avec victoires d’étapes et je remportais la Transmaurienne Vanoise. On a gagné la TransPyr cette année et tout récemment l’Alps Epic.

Parles-nous un peu de ton team, le ROSE Vaujany.
ROSE Vaujany fueled by ultraSPORTS est une équipe professionnelle basée en Allemagne. On est 5 pilotes, avec chez les hommes Simon Gegenheimer, récent vice champion du monde en XCE, Steffen Thum, double vainqueur du classement général de la coupe du monde marathon, tous les deux allemands et moi même. Chez les dames, Nathalie Schneitter, figure du XCO suisse et Viviane Favery-Costa, championne du Brésil en marathon. Le groupe est super, les sponsors nous suivent et le lien avec Vaujany, nous permet une vraie stabilité et implantation en France.

Sur quelle « machine » roules-tu ?
Mon vélo !? Un ROSE Thrill Hill, 27.5, tout suspendu… un petit régal à rouler en montagne ! Vélo complet, confortable et léger, une arme idéale pour les épreuves par étapes, d’autant plus lorsque le dénivelé s’accumule.

Depuis quand pratiques-tu le VTT ? Comment cela est-il devenu ta passion ?
Je suis sur un VTT depuis mes 10 ans, j’habite en plein Tourmalet, dans les Hautes-Pyrénées… difficile d’échapper au cyclisme et donc que ce soit sur route ou VTT, on peut dire que j’ai toujours roulé. C’est aussi une passion partagée par mon père, il n’a pas été coureur mais m’a toujours suivi, alors c’est un truc à nous.

Quelle est ta meilleure saison ? Pourquoi ?
Je dirais la saison où je suis rentré dans le Team Egobike. Avec une régularité dans les résultats, j’ai pu être contacté par le Team ROSE Vaujany et je suis passé professionnel. Depuis je continue de progresser et cette saison 2016 est pour le moment très bonne !

Comment analyses-tu ton début de saison ? Quels sont tes objectifs ?
Le début de saison est à l’image de ma progression, je n’ai pas de pic extraordinaire, je fais mon chemin et avance petit à petit. On a démarré avec un bon Tour du Portugal avec Steffen, en remportant une étape sur cette course UCI, puis on remporte la TransPyr et l’Alps Epic. Je termine 10e sur la manche de coupe du monde marathon en Tasmanie, je me suis relancé sur le XCO en prenant le départ des coupes du monde de Cairns (Australie) et Albstadt (Allemagne) et je suis Vice champion de France marathon. Un bilan très positif, avec une nouvelle fois la satisfaction d’avoir porté le maillot tricolore à Laissac, dans ma région, pour les championnats du monde marathon. J’ai remporté la Transmau´ l’an dernier, alors j’ai bien évidemment un objectif sur cette épreuve qui me tient à cœur.

Depuis quand connais-tu la Transmau’ ? Comment s’est passée ta première participation ?
Je viens sur la Transmau’ depuis 6 ans ou 7 même ! Le temps passe vite…  Pour ma première participation je remportais l’épreuve chez les Espoirs, les U23. C’était une découverte et j’ai accroché. Depuis je ne l’ai plus manqué.

Qu’est-ce que la Transmaurienne Vanoise représente pour toi ?
Cette course a été un tremplin pour moi, pour la première fois j’apparaissais médiatiquement sur la sphère VTT en France. Je découvrais enfin le format qui me correspond : course par étapes, vélo de montagne… j’étais chez moi. Puis c’est sur la Transmau que j’ai rencontré Thomas Corvaisier, lui qui m’a embarqué chez Egobike et de là l’enchaînement jusqu’à mon statut de professionnel et ma victoire l’an dernier.

ouverture des Inscriptions 2018 !

Les inscriptions pour la 30ème édition de la Transmaurienne Vanoise ouvriront le 1er octobre 2017 !